Communication dessinée axelmage design thinking follomee

Communication dessinée

1- COMMUNICATION DESSINÉE EN ENTREPRISE

Dans la communication dessinée en entreprise, deux utilisations du dessin s’opposent :

D’un côté, le dessin à posteriori décrit, explique, soutient un sujet et sa communication.

De l’autre, le dessin en direct favorise la pensée en train de s’élaborer.

  • Le premier est par essence un produit fini. Il fait l’objet d’aller-retours entre des informations et une personne qui les dessine.
  • Tandis que le second est un produit en évolution. Il est le fruit d’une personne qui structure en direct l’information, telle qu’elle la comprend. Ainsi c’est un miroir pour un public au travail.

Axelmage utilise la communication dessinée dans les 2 modalités ci-dessus.

  • Avec le dessin en direct, nous captons les échanges et les idées, dans le temps où elles voient le jour. Notre objectif est de donner rapidement une vision globale.
  • nous utilisons aussi le dessin pour traduire un contenu en différé. Celui-ci se prête bien à un travail de communication, d’investigation ou de résolution de problèmes.

2- COMMUNICATION DESSINÉE : QUELQUES EXEMPLES

Dessiner pour présenter une expertise

Présenter son activité de manière engageante est difficile à faire à travers un power point ou un discours oral seul. 

Grâce au support dessiné,  imprimé en grand format, l’activité peut être racontée sous forme d’histoire, facteur efficace de communication.

Ci-dessous : un exemple de panneaux de 2m de long par 1m20 de haut, réalisés par Axelmage pour l’entreprise FOLLOMEE.

Dessiner pour expliquer

La vidéo dessinée est un support didactique dynamique. Elle permet d’exposer un contenu, de présenter une idée sous la forme d’une histoire. Celle-ci se construit en même temps qu’elle se déroule. Elle peut être accompagnée d’une bande-son et/ou voix off et/ou bruitages.

Le cas ci-dessous présente une vidéo dessinée de promotion d’un livre sur la médiation écrit par Clarisse Gardet. La voix de la bande-son est celle de Clarisse. Axelmage a fait le choix des dessins à réaliser, leur exécution et leur animation.

Dessiner pour résoudre un problème de productivité

La représentation de processus s’appuie depuis longtemps sur des graphiques. Notamment, les démarches de lean management utilisent la cartographie des flux, pour repérer la manière dont un process peut être amélioré.

Mais, ce mode de représentation a 2 limites.

  1. Il ne donne pas d’information sur les réflexions qui permettent de passer d’une action à l’autre ni les émotions qu’elles suscitent.
  2. les diagrammes utilisés sont abstraits, ce qui ne facilite pas leur utilisation auprès de publics non initiés.

Pour avoir vraiment un outil complet et plus largement exploitable, Axelmage déploie la méthode suivante.

Tout d’abord enquêter sur les actions des acteurs impliqués dans le processus à analyser. Cette enquête utilise un type de questionnement spécifique mis au point par le chercheur Pierre Vermersch. (l’entretien d’explicitation de l’action)

Puis, représenter les actions individuelles et collectives recueillies, en utilisant un mode de représentation entre la cartographie et la bande dessinée.

Ainsi, l’exemple ci-dessous décrit les actions réalisées pour exécuter un projet. Il met en évidence des causes de retards des projets. En effet, les retours en arrière ou la concentration d’actions sur un petit nombre de personnes sont visibles sur le dessin.

Cartographier flux autrement axelmage

Dessiner pour donner une vue d'ensemble d'un projet complexe

Axelmage utilise le modèle de la frise historique pour figurer une démarche sur plusieurs années, avec des acteurs aux implications multiples.

Ci-contre : l’évolution d’une offre de la CCI au fil des ans. On y voit : les évolutions dans la posture des conseillers, le rapport aux clients et des éléments de contexte.

Cette frise sert d’introduction à un atelier collaboratif, où les participants découvrent une vision globale de la nouvelle offre de service.

Communication intelligence collective axelmage

Dessiner pour visualiser une grande quantité de données

Axelmage développe une forme particulière de datavisualisation à partir de verbatims, plus difficiles à représenter que des nombres ou mots isolés.

Par ailleurs, la datavisualisation utilise souvent des diagrammes et des graphes issus des mathématiques. En somme, des représentations assez abstraites.

A l’inverse, Axelmage utilise les techniques de la facilitation graphique pour réaliser des datavisualisations de verbatims, plus facilement partageables.

cas de datavisualisation de verbatims

Une entreprise de retail confie régulièrement à tous ses collaborateurs la définition de sa vision à 10 ans. Dans ce cadre, Axelmage conduit un travail de visualisation des idées proposées.

Celles-ci représentent une quantité importante de données. C’est pourquoi, Axelmage a choisi de faire un travail de synthèse exactement inverse à celui d’une mindmap. Partir des idées des participants pour remonter aux idées centrales (le coeur de la vision).

Datavisualisation verbatims axelmage

Le dessin final étant confidentiel, il ne fait pas l’objet de publication de notre part sur ce site.