Facilitation graphique

Qu'est-ce que la facilitation graphique et pourquoi est-ce d'actualité ?

5 février 2019
Qu'est-ce que la facilitation graphique et pourquoi est-ce d'actualité ?

Une définition la facilitation graphique ?

Vous cherchez une définition de la facilitation graphique ? Vous avez entendu parler de cette discipline et aimeriez en savoir plus.


Avez-vous vécu des réunions où l’animateur présente un powerpoint couvert d’écrits pendant que chacun lit ses mails ? Si oui, vous avez pu mesurer à quel point cela est peu engageant.

La facilitation graphique sert à produire l’effet inverse. Elle est l’art d’accompagner visuellement le travail d’un groupe en le rendant engageant, motivant, et productif. Elle est étroitement liée aux démarches d’intelligence collective à des modalités de co-création, et une finalité tournée vers l'efficacité.

Le facilitateur graphique a plusieurs rôles. Son rôle le plus fréquent : restituer visuellement, le contenu des échanges entre les participants, à la vue de tous par un mélange de mots et d’images, c'est le scribing.

Mais le facilitateur graphique peut aussi créer des supports visuels pour accompagner la réflexion collaborative d’un groupe, ou faire émerger des métaphores pour structurer efficacement la pensée d’un groupe. Il peut encore, par exemple, créer des synthèses visuelles pour aider à partager un contenu entre des personnes qui n'auraient pas eu le temps de le lire.

Un facilitateur graphique est utile à chaque fois que donner une vision d'ensemble partageable et accessible d'un sujet est requis.

En quoi le dessin est-il utile aux organisations ?

Le dessin peut prendre des formes très variées dans les organisations :

  • servir de compte-rendu visuel à une réunion, quelle qu'elle soit
  • formaliser des supports de formation, d'information
  • présenter et assurer la promotion d'une démarche, d'une offre, d'un produit
  • communiquer autrement sur un sujet (de manière plus sensible et visuelle)
  • communiquer des idées complexes soit par la nature des concepts en jeu soit par le nombre d'informations qu'elles mobilisent
  • créer des supports pour des ateliers collaboratifs
  • synthétiser une démarche globale (plan d'action, avancement d'un projet, ...)
  • vulgariser et rendre partageable un long rapport d'expertise
  • modéliser un produit ou service innovant
  • cartographier des processus de travail, des parcours client ou métier
  • ...

Le dessin en réunion

Prendre des notes visuelles en direct est engageant.

Les participants voient les interactions entre eux se concrétiser visuellement, ce qui focalise leur attention et renforce leur créativité.
De plus, utiliser la combinaison mots-images permet de créer un langage commun. Car, les mots ne veulent pas dire la même chose pour tous. C’est pourquoi représenter des mots combinés aux images permet de préciser l’idée, et rendre plus claire la pensée de chacun. La facilitation graphique permet de rendre explicites les connaissances échangées entre les participants.

Représenter une synthèse visuelle permet de se figurer un sujet globalement. Le dessin est par nature, synthétique (l’expression: « une image vaut mille mots » le résume bien). D’ailleurs, le dessin permet une expression plus complète que les mots seuls. Il traduit très bien (par des métaphores souvent) ce que les mots font moins bien : sentiments, émotions, impressions. Cela permet d’ouvrir les échanges des participants, vers plus d’humanité et aussi plus de créativité.


Le dessin permet de renverser les habitudes sur lesquelles reposent souvent les décisions prises rapidement. Car il propose de nouvelles images, vecteurs de l’imagination et de la création de solutions.

Par ailleurs, la collecte des échanges à travers une fresque murale, visible de tous, permet de donner à tous les participants, une perception globale et commune des idées échangées, du chemin parcouru ou des décisions prises.

Engageant, favorisant un langage commun, donnant une vision globale, permettant l’expression des émotions en plus des idées, et favorisant la créativité, le média dessiné répond aux besoins actuels du travail en groupe dans l’entreprise.

Donner une vision d'ensemble d'un sujet

A la date où j'écris ce post, au bout d'une dizaine d'années d'expérience, je dois dire que le bénéfice le plus grand de la facilitation graphique pour les organisations est la capacité à donner d'un sujet une représentation globale.

En effet, la multiplication des expertises dans les entreprises et les modes de communications séquencés du type fichier powerpoint permettent certes d'avoir un regard très pointu parfois sur des sujets, mais ne permettent pas de donner une vision transverse globale du sujet en question. Or les entreprises en ont besoin pour remettre en perspective des actions dans un contexte plus large, pour donner à voir toute l'étendue d'une problématique, pour expliquer une vision ou une stratégie, pour communiquer un processus ou une organisation, pour faire monter en compétence sur un sujet ou encore pour vulgariser.

Bref, la capacité à produire une vision d'ensemble compréhensible et partageable est un atout majeur pour l'entreprise. La facilitation graphique le permet grâce au mélange des mots et des images auquel elle a recours et grâce à la production d'un dessin structuré, qui modélise tout en faisant appel au symbolique et au métaphorique.

La facilitation graphique développe la capacité à collaborer

Marina Pere, dirigeante de Heaven Nice Com, inventorie dans un article publié en mars 2020 dans Cadre et Dirigeant magazine les compétences apportées par la facilitation graphique dans le cadre de travail en collaboration : facilitation de la compréhension mutuelle, renforcement de l’efficacité de la démarche collaborative, meilleur engagement des salariés dans les problématiques débattues.

Elle évoque : la partie collaborative où les interactions de chacun vont prendre forme et couleur pour faire émerger des pistes collectives, accompagnées par des visuels engageants, qui reflèteront des idées, voire (et c’est un point de cohésion fort), des valeurs communes.  Puis, à propos de l’engagement des salariés :  La facilitation graphique (est) un outil de cohésion extrêmement puissant, puisqu’à travers le dessin qui se co-construit, chacun s’exprime, c’est un moment décloisonné, où les lignes hiérarchiques sont plus mobiles. Enfin :  (…) avec la facilitation graphique, les créatifs de l’équipe vont s’en donner à coeur joie et peut-être résoudre des problématiques que les plus analytiques n’avaient pas vues, une fois celles-ci mises en images.
L’entreprise Sodexo explique pour sa part comment des outils de management visuel utilisés dans l’entreprise permettent de renforcer la collaboration et le partage : Ce nouveau mode de management s’appuie sur le visuel avec le dessin, l’image et la symbolique (qui sont) des outils intéressants, à la fois ludiques et pédagogiques, très simples à mettre en place pour aussi bien entretenir l’organisation et la performance que pour conserver de bonnes relations humaines au sein de l’équipe (…)

La facilitation graphique stimule la capacité à innover en permanence

Dans le contexte de marchés de plus en plus concurrentiels, les entreprises ont besoin de se différencier en innovant régulièrement. Pour cela, elles recourent à des méthodes de conception créative inspirées du design, le Design thinking notamment, méthode associant économie de moyens et empathie.

Magalie Le Gall, bibliothécaire à l’université Paris-Descartes explique l’intérêt des compétences dessinées pour développer la créativité, en particulier dans le cadre d’activités de design et de prototype : " Les storyboards illustrent l’utilisation d’un service sous une forme narrative ; les cartes d’empathie décrivent sous une forme synthétique ce que disent, pensent et ressentent des usagers ; les cartographies d’expériences matérialisent les différents points de contact dans un parcours utilisateur, etc. "

La facilitation graphique améliore l’agilité, l’adaptabilité et la créativité

Dans le processus de transformation permanente des entreprises, le management en particulier, fait l’objet d’une mutation profonde. Les managers doivent changer d’outils et de méthodes.

Dans ce cadre, compte tenu de sa rapidité d’utilisation, (le dessin) permet de tester une décision auprès des personnes concernées sans avoir à lancer un travail de réflexion chronophage et coûteux.

Le brainstorming visuel et le scribing apparaissent ainsi au rang des outils d’animation de réunions et ateliers créatifs.

Certaines entreprises dispensent des formations internes au sketchnote, pour développer chez leurs salariés les compétences de la facilitation graphique, les inviter à les utiliser au quotidien, et suscitent en leur sein, des carrières de facilitateurs graphiques à temps plein.

Nos derniers articles

Découvrez notre blog