Formation facilitation graphique

Comment choisir sa formation à la facilitation graphique ?

Comment choisir sa formation à la facilitation graphique ?

Savoir utiliser le dessin dans votre contexte professionnel vous semble être la prochaine compétence à acquérir, soit que vous ayez depuis toujours gribouillé dans les marges de vos cahiers, soit que vous ayez constaté à quel point il rend des services pour se faire mieux comprendre dans des situations où les mots seuls ne remplissent pas ce rôle.

Mais voilà, quelle formation choisir ? En étudiant l’offre, vous avez pu voir qu’elle est diverse.

·     Diverse tout d’abord par les intitulés : sketchnoting, facilitation graphique, scribing, quel est le titre derrière lequel se cache la formation qui vous convient ?

·     Diverse aussi par les formats : une journée, deux jours, six mois ou plus / en ligne ou en présentiel / individuellement ou collectivement ?

·     Puis vient la question du coût : ces formations sont-elles prises en charge totalement ou partiellement ? Si oui, suis-je éligible à ces dispositifs ?

·     Enfin le choix de l’organisme de formation : formateurs indépendants, enseignes bien connues de formation, écoles : où trouver la qualité à laquelle vous aspirez ?

 

Cet article se donne pour objectif de vous aider à vous y retrouver dans l’offre existante.

1.   L’intitulé de la formation : faut-il choisir une formation aux sketchnotes, à la facilitation graphique, au scribing, au management visuel ?

Tout commence par identifier les différences entre ces disciplines :

Le sketchnoting consiste à utiliser un mélange de mots écrits à la main dans des polices différentes et de dessins pour prendre des notes sur des petits formats. D’abord utile pour vous, cette pratique peut vous servir professionnellement pour communiquer de manière plus visuelle et engageante que par écrit.

La discipline appelée scribing, elle, est du « sketchnoting en grand » : vous prenez des notes mais debout sur des formats beaucoup plus grands (parfois plusieurs mètres) et devant tout le monde. Beaucoup plus difficile que le sketchnoting à cause du format, de la position verticale et du fait d’être vu pendant qu’on dessine, le scribing accompagne tout type d’événements : réunions, ateliers collaboratifs, conférences, interviews, …

Enfin la facilitation graphique est une pratique qui inclut le scribing mais ne s’y limite pas : elle est aussi utilisée lorsque l’on conçoit des ateliers animés en intelligence collective pour créer des supports visuels à l’attention des participants et décupler l’efficacité du processus de collaboration mis en place. Se former à la facilitation graphique est utile à ceux qui veulent utiliser le dessin dans l’accompagnement de groupes : formation, conseil, facilitation de processus collaboratif, animation de réunions, etc.

Le management visuel quant à lui concerne tous les types de visuels (tableaux, graphiques, schémas, plans d’actions visuels, mindmap, etc…)qui peuvent être affichés et qui contribuent à développer la productivité. La facilitation graphique peut être un des outils de management visuel bien que les formations au management visuel s’attachent principalement à développer des outils d’organisation (tel que le Kanban).

Il existe aussi des modules de formation utilisant le dessin, inclus dans une formation plus large (c’est le cas de formations à la pratique de facilitateur et aussi le cas de certaines formations au design thinking). Si vous cherchez avant tout à être facilitateur en intelligence collective ou à utiliser le design thinking dans l’accompagnement de démarches d’innovation et ne voulez utiliser la facilitation graphique que dans ce cadre, ce peut être une solution de formation pour vous.

Attention à bien éplucher les programmes des formations que vous allez trouver :

Si vous voulez dessiner des sketchnotes :une formation au vocabulaire visuel incluant les règles de son utilisation (quand et comment utiliser les cadres, les typographies, et autres) et des exercices pratiques peut vous suffire. En revanche, si vous voulez vous former à la facilitation graphique : la réalisation de templates visuels est un incontournable. Enfin pour des formations au scribing, il vous faudra apprendre à structurer, travailler sur des grands formats et acquérir une méthode pour dessiner en direct.

 

2.   Quel format de formation : courte ou longue, en présence ou à distance, collective ou individuelle ? 

La plupart des formations proposées ont un format de deux jours. Bien sûr, ne comptez pas devenir un professionnel de la discipline en deux jours. Dans cette durée vous pourrez au mieux selon les programmes : apprendre le vocabulaire visuel, le pratiquer et le mettre en situation à travers des cas concrets variés.

Si vous visez une professionnalisation, il vous faudra à la fois acquérir la technique mais surtout disposer d’un accompagnement dans la durée. Certains organismes proposent du coaching à la carte en facilitation graphique ou des formations longues à la facilitation graphique.

Concernant les formations en présence ou à distance : le sketchnoting peut se pratiquer à distance, compte tenu de son format et de sa finalité (prise de notes pour soi), en revanche pour se former au scribing ou à la facilitation graphique, les formats en présentiel sont à privilégier pour tester la mise en situation en grands formats et vivre l’interaction avec un groupe.

Les formations collectives permettent de s’enrichir au contact des autres participants en découvrant les solutions qu’ils mettent en œuvre et la créativité dont ils font preuve. Les formations individuelles au contraire permettent un accompagnement personnalisé qui aborde les points sur lesquels vous voulez progresser ou les sujets auxquels vous souhaitez appliquer la facilitation graphique ou le sketchnoting. Même si la plupart des formations à la facilitation graphique ou au sketchnoting sont collectives, il existe des offres de coaching individuel en facilitation graphique ou de professionnalisation, dans un format individuel.

 

3.   Ma formation à la facilitation graphique peut-elle être prise en charge et si oui comment ? 

Quelle que soit votre situation professionnelle, vous avez un CPF (compte personnel de formation) sur lequel vous avez un crédit que vous pouvez utiliser pour vous former. Cependant, attention toutes les formations ne sont pas accessibles par ce dispositif. Le CPF vous donne accès à des formations à la facilitation graphique, au sketchnoting ou au scribing diplomantes ou certifiantes, dispensées par un organisme qui satisfait aux critères qualité en cours (QUALIOPI). Vous pouvez vérifier sur le site officiel de France Compétences que la formation que vous souhaitez faire s’y trouve pour savoir si vous pouvez mobiliser votre CPF.

Si vous êtes demandeur d’emploi, Pole Emploi peut prendre en charge tout ou partie des formations à la facilitation graphique remplissant les mêmes conditions que pour le CPF (formations à la facilitation graphique ouvrant à une certification ou un diplôme, réalisées par des organismes de formation satisfaisant à la démarche qualité QUALIOPI).

Enfin si vous êtes salarié ou indépendant ou dirigeant d’entreprise, votre entreprise cotise à un OPCO (opérateur de compétence) dans le cadre de la formation professionnelle. Tout ou partie de la formation choisie peut-être prise en charge par cet OPCO sous réserve que l’organisme qui la dispense soit lui-même certifié QUALIOPI (en revanche il n’est pas nécessaire que la formation soit certifiante ou diplomante).

 

4.   Qu’attendre des différents organismes de formation au sketchnoting, à la facilitation graphique ou au scribing ? 

Une fois la formation choisie, la qualité de son dispensateur dépendra de deux facteurs : ses compétences pratiques dans le domaine ET sa compétence de pédagogue, dont dépend votre capacité à progresser.

Dès lors, il vous faudra regarder dans l’offre de formation existante à la fois le parcours de la personne qui forme :est-elle un professionnel du domaine choisi ? Quelles sont ses réalisations ?

Mais surtout, il vous faudra essayer de juger de la pédagogie à travers le programme et mieux, de poser des questions au formateur :

  • Comment la formation est-elle structurée, y a-t-il une progression pédagogique ? Quel niveau suis-je en droit d’attendre à la fin de la période en fonction de mon niveau de départ ?
  • Quelle est la part de la théorie et de la pratique dans la formation ?
  • Est-ce que je vais recevoir des conseils personnalisés pour progresser ?
  • Est-ce que je vais avoir des informations méthodologiques ou bien uniquement des conseils pour dessiner ?
  • Qu’est-ce que la formation va m’apporter de plus que ce que je peux trouver dans les livres qui existent que la facilitation graphique ou le sketchnoting ?

Nos derniers articles

Découvrez notre blog