Blog... de la visualisation des idées, et autres partages

Différences entre facilitation graphique et scribing et sketchnoting, etc…

Je reçois un message me demandant mes tarifs pour une prestation de facilitation graphique, dans le cadre d’un évènement collectif d’une journée. En échangeant avec mon interlocuteur au téléphone, je réalise qu’il ne connait pas les différences entre facilitation graphique et scribing en particulier ou graphic recording, ni les autres disciplines connexes.

Ce sont des confusions courantes et bien sûr, compréhensibles: chaque profession a son jargon et la relative jeunesse du métier de facilitateur graphique associée aux anglicismes ne facilitent pas une bonne perception des différences entre chaque terme.

Voici donc, pour tous ceux et celles qui cherchent à y voir clair dans ce domaine, quelques explication et un lexique des principaux termes employés.

Facilitateur graphique (ou visuel)

Ce métier est né aux Etats Unis dans les années 70. Un de ces principaux théoriciens est David Sibbet du cabinet Grove Consultants.

Un facilitateur graphique est avant tout un facilitateur de dynamiques collaboratives, c’est à dire qu’il sait construire un ou plusieurs évènements qui font passer un groupe à travers une série d’exercices collaboratifs imaginés sur mesure, de façon à le mener vers le livrable qu’il souhaite atteindre.

Outre le fait d’agir en facilitateur, le facilitateur graphique conçoit et produit des supports visuels permettant de récolter la matière issue du travail en commun du groupe, et/ou réalise une fresque visuelle sur laquelle il prend en notes en direct par un mélange de mots et d’images les échange du groupe. Enfin il numérise sa production.

La facilitation graphique est intéressante dès lors que l’on veut faire travailler un groupe sur un thème, avec une production définie que l’on souhaite visuelle et réutilisable, et que l’on souhaite qu’il y ait interaction entre cette production, le facilitateur graphique et le groupe.

Graphic recordeur ou scribeur

Par différence avec le facilitateur graphique, le graphic recorder ou scribtur est celui qui prend des notes graphiques d’un évènement: réunion, séminaire, conférence, groupe de travail.

Il ne conçoit pas le processus collaboratif ou non de cette réunion, ni ne l’anime.

Il est fait appel à lui ou elle, lorsqu’il s’agit de garder un témoignage d’un évènement, une trace sous une forme autre que celle d’un compte rendu écrit.

Le sketchnoteur ou croquinoteur

C’est l’art de prendre des notes pour soi, en mélangeant mots et images. Le sketchnoting ou croquante en français est la version individuelle du graphic recording ou scribing (voir ci-dessus).

Dessinateur humoriste

Il appartient à la famille des dessinateurs dits « de presse ». C’est un artiste qui se saisit en direct des discours entendus dans une manifestation et qui les détourne, complète, adapte ou met en situation pour les rendre drôles.

L’intérêt de cette prestation vient du regard décalé de l’humoriste qui introduit une distance avec ce qui est dit ou présenté, distance qui permet de réfléchir autrement, de dédramatiser une situation ou simplement de se divertir.

praticien de la dataviz

La datavisualisation est l’art de récolter, analyser et représenter graphiquement des données de toutes sortes. Cette discipline est à l’intersection de plusieurs métiers: journaliste, informaticien programmeur et graphiste.

L’intérêt de la datavisualisation est la possibilité de comprendre et d’exploiter à nouveau des données en grand nombre, dans lesquelles on ne voyait plus rien quand elles prenaient la forme de tableurs.

infographiste

A l’origine un infographiste est le producteur de toutes les représentations graphiques sous format numérique.

Par influence de l’anglais où infographie a le sens de design de l’information, le sens de ce terme se réduit parfois à la signification anglaise. Dans ce cas, par différence avec un praticien de dataviz, l’infographie est celui qui raconte une histoire visuelle avec des données, pour informer.

illustrateur

Un illustrateur est un artiste, chargé d’interpréter graphiquement un ouvrage écrit, musical, poétique, informatif ou autre. Son rôle est d’utiliser son imaginaire et sa sensibilité pour amplifier, compléter, prolonger, interpréter graphiquement les données ou l’oeuvre qu’on lui soumet.

La représentation ci-dessous synthétise les différences entre 7 activités: facilitation graphique ou visuelle, graphic recording ou scribing, sketchnoting ou croquante, dessin d’humour en direct, datavisualisation, infographie, illustration, en fonction des critères suivants:

  1. La prestation est-elle réalisée en direct ou en différé ?
  2. De quelle nature sont les données ?
  3. Les données initiales sont-elles collectées telles qu’elles ou bien font elles l’objet d’une transformation ?
  4. La prestation est-elle essentiellement réalisée à la main ou la plupart du temps sous un format numérique ?
  5. En quoi consiste chaque activité ?
Facilitation graphique autres disciplines